Eutrope

Saint Eutrope d’Orange

 

Extrait d’une « Vie »

Manuscrit que possédait Mgr Letellier
Archevêque de Reims sous Louis XIV.

 

« Il était, dit-on, d’origine égyptienne et domicilié à Antioche, et ayant eu le désir d’entendre la prédication du Sauveur, il crut en lui; ce qui le fait mettre avec raison au nombre des soixante-douze disciples. Saint Eutrope, envoyé en Gaule, combattit l’idolâtrie, de concert avec saint Trophime, et annonça la foi chrétienne.

 

 

EutropeIl avait inhumé près de la ville d’Orange les corps de deux saints Innocents, mis à mort pour Jésus-Christ, par le glaive d’Hérode; et après sa mort, on crut devoir l’inhumer lui-même au milieu de ces deux martyrs, pour montrer que, quoiqu’il n’eut pas versé son sang pour la foi, il méritait néanmoins d’être associé à la gloire de ces saints Innocents: ceux-ci ayant rendu témoignage à Jésus-Christ par leur sang, et saint Eutrope par sa prédication; les premiers ayant sacrifié leur corps pour le Sauveur, et saint Eutrope ayant triomphé des efforts de la puissance du cruel Tyran, le démon; ces jeunes martyrs ayant été associés à la faiblesse de Jésus-Christ, et l’autre à l’excellence de sa dignité sacerdotale. Ainsi, ayant eu le même mérite que ces saints martyrs, il était digne de partager leur sépulture. Enfin cette sépulture est une source de bienfaits et de grâces pour ceux qui y ont recours; et on reconnaît aisément que Dieu est présent en ce lieu, Jésus-Christ ayant dit: là où deux ou trois personnes seront assemblées en mon nom, je serai au milieu d’elles. »