L’ oratoire de Saint-Sauveur

 

Les habitants d’Aix avaient tant de vénération pour cet endroit tout près duquel se trouvait le baptistère, que c’est autour de cet oratoire qu’ils vinrent s’installer après le départ des Sarrasins. Ils formèrent un bourg qui prit de l’importance. La nouvelle cathédrale d’Aix y fut construite et englobait l’oratoire. Elle fut consacrée en 1103 sous le vocable de Saint Maximin et SainSt sauveurte Marie-Madeleine, mais les aixois ont gardé l’habitude de dire qu’ils allaient faire leurs dévotions à Saint-Sauveur, et le nom est resté à la cathédrale.

La Révolution de 1789 l’épargna.

Et aujourd’hui?
ll n’en reste plus quasiment plus rien: il a été détruit en 1808 alors que Mgr Champion de Cicé était Archevêque d’Aix et Arles, pour la simple raison que, intégré à l’intérieur de la cathédrale, il obstruait la vue d’un des bas-côtés!  Une inscription garde le souvenir de cette destruction, mais l’emplacement de cet oratoire est bien visible dans la nef de droite.