20 et 21 octobre 2012

SainteMarieMer2012(1)afficheSainteMarieMer2012(2)SainteMarieMer2012(3)SainteMarieMer2012(4)SainteMarieMer2012(5)L’Association de Soutien à la Tradition des Saints de Provence était présente le dimanche en la personne de Claude RIONDEL, vice-Présidente et de Bernard PEY, Président.
Ils ont été accueillis par Noël Roques, Président des Amis du Pèlerinage au Sanctuaires des Saintes Maries de la Mer, par Valerie Braillon, Trésorière, Mireille Chalon, et Dominique Charmaison, notre délégué sur place.
Leur lieu d’accueil est un petit bijou. Aidés par deux ou trois Petites Sœurs de Jésus, ils accueillent les pèlerins et vendent les livres en dépôt vente de la librairie Siloë d’Aix. Nos triptyques sont à dispositions du public en ce lieu. Notre affichette annonçant « Aux Sources de la Foi en Provence » voulues par nos trois évêques ainsi que le rappel de notre pèlerinage de Provence à la Sainte Baume pour la Pentecôte sont au t.ableau d’affichage.
10 Heures : nous entrons en procession dans l’église fortifiée, encadrés par les gardians à cheval de la Nacioun Gardiano,  avec notre bannière derrière celle de nos amis des Saintes, suivie de celle de la Confrérie des Saintes Maries, d’une délégation des Chevaliers de l’Ordre de Malte et bien d’autres bannières dont une d’Espagne. De nombreux participants portent le costume d’Arles, ce qui donne un cachet particulier à la cérémonie.
La messe commence dans une église archi comble. Elle est présidée par Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco, en présence de Mgr Christophe Dufour, archevêque d’Aix-Arles, du Père Marc Prunier, Recteur du Sanctuaire et de plusieurs prêtres amis.
Les châsses des deux Saintes, Marie Salomé et Marie Jacobé, étaient descendues depuis la veille après-midi et étaient déposées sur une table derrière l’autel à l’aplomb de la chapelle haute. Des bouquets de fleurs sont accrochés tout au long des deux grosses cordes qui les ont soutenues dans leur descente de la chapelle Saint Michel. L’assistance est recueillie et chantante. Nous sommes portés par cette foule priante. Mgr BARSI nous fait une longue homélie. Nous la lui avons demandée et vous la joindrons dès réception.
Parmi les chants, il faut noter le « Coupo Santo » chanté par tous avec conviction.
A l’issue de la Messe, en bon ordre, derrière la Croix processionnaire tenue par notre ami Dominique, la Barque des Saintes, les arlésiens et arlésiennes en costumes, toutes les délégations avec leurs bannières, le clergé officiant et tous les fidèles prennent la direction de la Mer. Sur la plage nos deux Saintes dans leur barque portées par une délégation de la Confrérie des Saintes rentrent dans l’eau encadrées par des gardians à chevaux. Nos deux évêques avec  le Père curé prennent place dans une barque positionnée fixe sur la plage. De là, ils bénissent la mer et la Barque.
Les participants les plus avancés se mouillent les pieds. Le vent est d’une grande violence. Nos bannières manquent de s’envoler.

Après cette bénédiction à la mer, la procession rejoint l’église en chantant.

Puis c’est la dispersion. Chacun a bien mérité d’aller se restaurer.

Avec  Claude nous choisissons un restaurant au bord de la mer. Nous y dégustons de la viande de taureau pour reprendre des forces. Ensuite, nous avons le temps d’un peu flâner dans le centre ville avant de rejoindre tranquillement nos amis au magasin d’Accueil des Pèlerins où nous avions entreposé notre bannière.

De là, en procession, comme le matin, nous pénétrons dans l’église toujours aussi comble pour la cérémonie de la remonter des châsses dans la chapelle haute, Saint Michel.

Mgr DUFOUR préside cette cérémonie, il insiste sur deux points :

* Les trois rendez-vous de 2013 dans le cadre des « Sources de la Foi en Provence » voulues par lui et ses deux confrères de Marseille et de Toulon pour cette Année de la Foi.

 

*      * Et le projet de loi sur « le mariage pour tous » qui doit être déposé à l’Assemblée Nationale le 31 Octobre. Ce projet est trop gros de conséquence pour la Famille et la Société. Les catholiques ne peuvent laisser faire sans manifester leur désapprobation. L’enfant a le droit à un père et une mère pour s’épanouir dans la vie. Il nous invite à écrire à nos députés et sénateurs pour leur dire notre conviction profonde.

Son intervention est ponctuée par « Vive les Saintes Maries » et « Vive le Christ Ressuscité » repris en chœur par la foule.

Ensuite, très lentement, parmi les chants les deux châsses sont remontées dans la chapelle haute où elles resteront jusqu’au prochain pèlerinage.
Nous avons pu saluer nos deux évêques et le Père PRUNIER qui faisaient corps avec la foule des pèlerins venus des quatre coins de l’horizon.

Nous garderons de cette cérémonie-pèlerinage un souvenir inoubliable. Nous avons pu revoir nos amis des Saintes qui étaient venus au Pèlerinage de Provence à Pentecôte 2012. Nos liens en sont encore plus  renforcés.

Bernard et claude