///

Maximin

Maximin


Maximin était un notable, proche de la famille de Béthanie et l’un des soixante-douze disciples du Seigneur. Il connaissait donc bien Lazare, Marthe et Marie, et il les accompagna lors de leur traversée. Il commença à évangéliser Aix-en-Provence aidé de Marie-Madeleine. Pour célébrer la messe et prier avec elle et les tout premiers chrétiens, il avait construit en dehors de la ville, dans un endroit solitaire, un tout petit oratoire qui ne pouvait guère contenir plus de 10 à 12 personnes, l’oratoire de Saint Sauveur.

On sait qu’il reçut la visite de Saint Alexandre de Brescia dont il renforça la foi.

img12_St maximinPuis Marie-Madeleine le laissa à son apostolat pour se retirer dans la solitude de la Sainte Baume. Le jour où elle sentit qu’elle allait mourir, elle descendit dans la plaine, retrouva Maximin qui venait à sa rencontre,  qui lui donna la communion et l’ensevelit. Il demanda à avoir sa sépulture près de la sienne, ce qui fut fait.
Il mourut le 7 juin, jour où l’on célèbre sa fête. Ce jour-là, dans la liturgie d’Aix, au début de l’évangile on lisait le passage de Saint Luc: « Après que le Seigneur eut choisi les douze apôtres, il désigna encore soixante-douze disciples; et il leur dit: Dans toutes les maisons où vous entrerez, dites d’abord: La paix soit à cette maison. » C’est ce qu’illustre le bas-relief qui orne le centre du somptueux sarcophage que les fidèles lui offriront au IVe siècle, dit aussi sarcophage de sainte Marcelle, où on le voit recevant sa mission du Christ, les bras ouverts dans l’attitude de l’orant
Saint Sidoine lui succéda comme évêque d’Aix.