La Pierre du Nautonier

La pierre du nautonier, pierre chrétienne – IVe siècle(?)

Cette pierre est un bas-relief qui se trouvait sur le mur d’une maison construite au-dessus de la prison de saint Lazare et tout près de l’ancienne abbaye de Saint-Sauveur, Place de Lenche, là où aboutissait l’ancienne rue du Radeau !C’est une pierre chrétienne, de toute évidence. A première vue, on pourrait y voir, dans la partie supérieure, le Bon Pasteur et au-dessous une barque, symbole de l’Église. Le poisson sur la coque est évidemment le symbole du Christ : Ichtus en grec signifiant « poisson » et s’écrivant avec les initiales de J(I)esu K(ch)ristos Theou Uios Sôter, c’est à dire: Jésus-Christ, fils de Dieu, Sauveur. Dans la partie inférieure, une énumération peu explicite.Replacer cette pierre dans son contexte nous permet d’en faire une tout autre lecture :

  • Sa situation : Place de Lenche, donc, là où Lazare fut détenu puis martyrisé. Au coin de l’ex-rue du Radeau, « ratis » en latin. (souvenons-nous que l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer s’est longtemps appelée Notre-Dame de Ratis ! Une relation ? Peut-être pas…)
  • Son thème : le Pasteur représenterait Lazare, premier évêque de Marseille. Il tient à la main son bâton, le baculum, qui est la marque de l’autorité dont il est investi et la barque serait évidemment l’image de celle qui le mena avec ses sœurs de Palestine en Provence.
  • L’époque : l’inscription, d’après les caractères utilisés, pourrait être du IVe siècle, donc de l’époque qui suivit l’Édit de Milan, en 313, par lequel Constantin donna la paix à l’Église. La prison de la Place de Lenche fut aménagée en chapelle sous les premiers empereurs chrétiens.
  • Cette représentation sur plusieurs niveaux n’est pas unique : un sceau de 1264 montre la résurrection de Lazare qui surmonte un bateau. On pouvait voir aussi sur un marbre de l’ancienne Major, dans la partie supérieure, Lazare vêtu de ses ornements pontificaux et tenant le baculum, et dans sa partie inférieure un bateau et un bâton de berger, bâton que l’on retrouve d’ailleurs gravé à l’entrée de la Confession de Saint Lazare dans la crypte de Saint-Victor.
  • http://www.saintsdeprovence.com/le-reliquaire-de-saint-lazare-a-marseille-cathedrale-de-la-major/

La tradition de Marseille : « Dans les processions solennelles où l’on portait les reliques du saint martyr, on faisait sur cette place, près du coin de la rue du Radeau, une station pendant laquelle le clergé de l’abbaye chantait une antienne ou un répons en l’honneur de saint Lazare » nous dit Faillon, qui ajoute que le bas-relief était alors « orné de fleurs et de guirlandes ».

Cliquez sur le lien suivant pour faire apparaitre le PDF
4 apports différents à propos de la Pierre du Nautonier de la place de Lenche à Marseille

Cliquez sur le lien suivant pour faire apparaitre le PDF
Notice de MP Rothé, archéologue, sur le bas-relief de la Place de Lenche