Chant à sainte Marie-Madeleine

Un chant composé et chanté par trois prêtres confinés du Nord :

https://youtu.be/sR4sgNrsB9g

un très beau chant par trois prêtres confinés: n’ayant plus de chorale, ils se sont organisés en conséquence. Cela donne les “Cœurs de Prêtres”.

Les chanoines Marchadier, Mesureur et Pinoteau, de l’ICRSP Lille et de l’école Notre-Dame-de-Fatima, vous proposent ce chant à sainte Marie-Madeleine, sur une mélodie basque et des paroles composées pour l’occasion.

De grand matin avant l’aurore,
Marie pleurait sur le chemin,
Le cœur pressé par cette nuit
Où son Seigneur fut crucifié.
Le cœur pressé par cette nuit
Où son Seigneur fut crucifié.

La Madeleine toute égarée
Face au tombeau de son aimé,
Ne voyait d’autre consolation
Que de pleurer son crucifié.
Ne voyait d’autre consolation
Que de pleurer son crucifié.

Pourquoi pleurez-vous Madeleine
Devant ce tombeau déserté ?
Je cherche Celui qui sût jadis
Me pardonner sans me juger.
Je cherche Celui qui sût jadis
Me pardonner sans me juger.

Les anges ne purent la consoler
Du seul espoir de retrouver
Celui qui seul sût pardonner
A ceux qui l’ont persécuté.
Celui qui seul sût pardonner
A ceux qui l’ont persécuté.

Pourquoi pleurez-vous Madeleine
Lui dit Jésus ressuscité ?
Dites moi où vous l’avez caché
O jardinier qui me parlez.
Dites moi où vous l’avez caché
O jardinier qui me parlez.

Marie broyée par la douleur
Ne soyez pas si égarée.
C’est moi, Jésus ressuscité
Qui suis là pour vous consoler
C’est moi, Jésus ressuscité.
Qui suis là pour vous consoler